La livraison est offerte à partir de 90€ d'achat

Comment définir l’ upcycling

Ou en traduction littérale française, « surcyclage ».

Vous conviendriez que la version anglo-saxonne est plus appropriée (c’est surtout que cela nous permet d’être tendance et de masquer le fait que l’on ne connaît pas le mot en français soyons honnêtes !) quoiqu’autant difficile à prononcer !

L’upcycling est en effet très tendance dans notre mode de consommation qui tend vers le zéro déchet mais de quoi s’agit-il exactement ?

On l’associe au recyclage, il en résulte en effet puisqu’il s’agit avant tout de récupérer des objets, des matières dont on n’a plus l’usage et de les réemployer pour fabriquer des produits ou des matériaux de qualité supérieure d’où le « up » en anglais, signifiant « au-dessus ».

Le recyclage dans notre quotidien est avant tout un tri de nos déchets, mais aussi un tri tout court. Un produit dont on ne se sert plus, peut très bien avoir une deuxième vie entre les mains d’autrui, sans qu’une quelconque transformation n’ait opéré.

L’upcycling lui, intervient dès lors que vous décidez de transformer cet objet dont vous n’avez plus besoin en autre chose, avec un travail d’amélioration.

Ainsi, le manche à balai en bois – remplacé par l’aspirateur, il est hors de question de faire une grève du ménage – une fois repeint peut se transformer en tringle à rideaux ou support pour votre tenture de macramé géante.

La chaise d’écolier récupérée dans la rue juste avant le camion poubelle des encombrants, une fois poncée, repeinte ou matelassée et recouverte de tissu peut retrouver une deuxième vie dans votre salon – et rendre jaloux les visiteurs puisqu’il sera évident que vous leur aurez dit « c’est moi qui l’ai fait » en racontant chaque étape, plaçant quelques mots techniques histoire de dire que vous maîtrisez le sujet.

L’assiette du service de Grand-Maman pour lequel vous vous êtes battus avec vos cousins et qui finit en morceaux sur le sol de cuisine alors que vous avez trébuché sur le manche à balai pas encore upcyclé (oui on peut le conjuguer en français, mes contacts au Ministère de l’Évolution de la Langue Française Ultra Moderne me l’ont confirmé) ira très bien en mosaïque sur la table de jardin que l’on s’apprêtait à jeter elle aussi … du coup, vous envisagez de casser d’autres assiettes du service de Grand Maman pour recouvrir tout le plateau de la table…

Bref !

Vous commencez à comprendre ce qu’il se passe avec l’upcycling… et l’envie de tout retransformer chez vous !

Vous vous mettez alors à fouiller dans vos placards, à jeter un coup d’œil au grenier et à la cave aussi qui regorgent en général de trésors, rien ne vous échappe, guidé que vous êtes par cette frénésie de tout transformer.

Vous êtes en bonne voie !

Attention seulement à ne pas cumuler les objets chinés en prévision d’une nouvelle vie car le principe même de l’upcycling c’est transformer l’existant sous notre toit pour ne pas avoir à le jeter. (Ce qui est bien évidemment mon cas, je cumule, je stocke, mais je me soigne. Promis… Juré !)

Prenez également conscience que l’upcycling c’est aussi du bricolage et pour les moins bricoleurs d’entre vous cela peut devenir très compliqué. Mais il y a certainement parmi vos proches, des experts de la visseuse et de la ponceuse qui se feront un plaisir de mettre en exécution votre projet hors du commun.

Les idées les plus farfelues autant que lumineuses peuvent alors surgir, et tel des phénix vos nouveaux objets deviennent alors des pièces uniques en leur genre voire avant-gardistes (pas sûre que le manche à balai en fasse partie, mais il faut savoir afficher sa fierté !).

Maintenant que vous maîtrisez le sujet et qu’il vous démange de refaire la décoration de votre foyer, vous comprendrez aisément que j’apprécie la discipline et dès que l’occasion me le permet, transforme ou bien détourne de son usage initial les objets de mon quotidien.

Ainsi, avec Maison Mallow, j’essaie d’accorder autant d’importance à chaque objet, à le préserver au maximum, car un jour, il se réincarnera à son tour.

C’est pourquoi et dans la mesure du possible, j’utilise des matériaux qui ont déjà eu une première vie et sont tous à même de mener grandement une deuxième.

Alors pensez-y avant de tout jeter et faites comme moi, transformez !

A lire aussi

Maison Mallow lance sa nouvelle collection maison

Maison Mallow lance sa nouvelle collection maison

En ce mois de septembre, un vent de nouveauté souffle du côté des accessoires de mode français… Maison Mallow lance sa nouvelle collection autour de l’univers de la maison ! Coussins et plaids sont notamment mis à l’honneur pour vous réchauffer cet hiver. Et pour...

Pop Up Store –  Welcome Summer

Pop Up Store – Welcome Summer

« N’attends pas après des évènements pour te faire connaître, crée-les ! » Cet article est à retrouver sur mon profil LinkedIn  Voilà certainement l’un des meilleurs conseils que m’a donné Carole Roche lorsque nous avons échangé sur une stratégie de communication...

Mon obsession pour le cabas en velours

Mon obsession pour le cabas en velours

Il était une fois, deux passions… les cabas et le velours Si l’on ouvre mes placards, l’on découvre tout un tas de vêtements non portés depuis très longtemps. Du manteau en fourrure de lapin acheté sur un coup de tête « parce qu’il était doux » en passant par la robe...